Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement et ministre de la Culture par intérim, Hassane Rabehi a visité ce dimanche, la cinémathèque de Batna, qui a bénéficié d’une importante opération de
restauration par le ministère de la Culture.  Le ministre de la Culture par intérim qui effectuait une visite de travail dans la wilaya de Batna, a  visité la salle Aurès, une salle du répertoire du Centre Algérien de la Cinématographie qui gère l’ensemble des cinémathèques d’Algérie.  Le ministre était accompagné dans sa visite du wali de Batna M.Mohamedi, du P.APW de Batna, du DG de l’EPTV M.Rebahi et de Mme Nabila Rezaig, directrice du développement de la promotion des arts au ministère de la Culture.    Le directeur du Centre Algérien de la Cinématographie, Salim Aggar a fait une présentation de la salle et a énuméré les modifications qui ont été effectuées lors de sa restauration. 

Le ministre Rabehi accompagné d’une forte délégation et d’une armada de journalistes accueilli à l’entrée de la Cinémathèque de Batna avec des fleurs

Le ministre Hassane Rabehi a salué les efforts qui ont été consentis pour redonner vie à cette salle, tout en souhaitant que la salle serve d’espace culturel et animera la ville de Batna, en matière d’activités cinématographiques.  Le ministre de la Culture par intérim et la délégation qui l’accompagne ont effectué une visite dans la salle de projection composée de deux niveaux : un orchestre et un balcon. La cinémathèque de Batna « Aurès » (Ex Colisée) a une capacité de 310 places, 210 places à l’orchestre et 100 places au balcon. La salle a été totalement restaurée et le bâtiment a été fortifié. La salle bénéficie surtout d’un positionnement stratégique dans la ville de Batna, puisque qu’elle se situe au cœur de la ville, entre l’ancienne mairie, la Poste et à 250 m du siège de la wilaya. D’ailleurs, le ministre, le wali et quelques membres de la délégation qui effectuaient une inauguration à la radio sont venus à pied pour joindre la cinémathèque.  Après la visite de la salle, le ministre et la délégation ont eu droit à la projection d’un film représentant les cinquante ans du cinéma algérien. Le ministre a été particulièrement enchanté par les images de Mohamed Lakhdar Hamina recevant la Palme d’or.  A la fin de sa visite le ministre Hassane Rabehi à tenu à féliciter le Directeur de la cinémathèque Algérienne  pour ce nouvel acquis pour le Centre Algérien de la Cinématographie, qui compte désormais 11 salles de répertoire de la cinémathèque Algérienne, en attendant la réouverture prochaine de la Cinémathèque de Constantine.