Du 25 au 30 janvier 2020, la Cinémathèque Algérienne organise au niveau de sa salle de référence, sise avenue Larbi Ben M’Hidi, à Alger, une semaine dédiée au cinéma d’Alfred Hitchcock.

A cette occasion, six films cultes du roi du suspense seront projetés en version numérique restaurée: « L’inconnu du nord Express », « La mort aux trousses », sorti en 1959, mais également « Le crime était presque parfait », réalisé 1954 magnifiquement campé par Grace Kelly et Ray Milland.  « Le faux coupable », sorti au cinéma en 1956, Hitchcock tisse une intrigue admirablement bien ficelée, autour d’un musicien de Jazz, Manny Balestrero (Henry Fonda) qui se retrouve accusé de hold-up. Pour démentir les accusations des employés de la banque qui affirment avoir reconnu l’homme qui a commis le vol, il va, avec l’aide de sa femme, œuvrer à tout faire pour prouver son innocence.

Sans oublier « Les Oiseaux », sorti en 1963, et qui fait partie des films d’Hitchcock qui ont remporté le plus grand succès en salle et sur petit écran et bien sur « Psychose »,  le film à suspense par excellence, puisqu’il a été réadapté plusieurs fois par d’autres réalisateurs. Datant de 1960, ce film est l’histoire de Marion Crane (Janet Leigh) qui, lasse de sa vie morne, décide de voler les 40 000 dollars confiés par son patron pour les déposer à la banque. Elle prend la fuite, avec une seule idée en tête : se construire une nouvelle vie. Mais elle est vite prise de panique. Aussi, partagée entre l’angoisse de se faire arrêter et la perspective d’une nouvelle vie, elle roule sans but et finit par s’arrêter près d’un motel, tenu par un certain Norman Bates (Anthony Perkins). Mais si le jeune homme est charmant, sa mère est une femme au caractère possessif. Après avoir pris ses précautions pour cacher l’argent, Marion va prendre une douche pour se délasser…

Né en 1899 et décédé en 1980, Alfred Hitchcock a, selon un classement effectué en 2007 par la critique du Royaume-Uni, The Daily Telegraph, comme le plus grand cinéaste.

Au cours de 60 ans de carrière, le maître du suspense a réalisé 53 longs-métrages, dont certains titres cultes comme « Les 39 marches », « Fenêtre sur cour », « Sueurs froides » ont été également programmé durant cette semaine par la Cinémathèque d’Alger