Le grand réalisateur américain Brian de Palma a fêté ses 80 ans, ce vendredi 11 septembre 2020. Cinéaste révolutionnaire des 70’s et 80’s, affichant une filmographie des plus versatiles, Brian De Palma est l’un des artistes les plus talentueux de sa génération.

Il réalise son premier long métrage en 1964 The Wedding Party avec l’un de ses professeurs et une autre étudiante, puis tourne plusieurs films indépendants.

Grâce au succès de Greetings, Brian De Palma commence à travailler pour les grands studios hollywoodiens. Sa carrière qui alterne succès et déceptions, est émaillée de beaucoup de projets non réalisés. Il connaît ses premières réussites commerciales avec Phantom of the Paradise, Carrie au bal du diable ou Pulsions. Dans les années 1980 les films Scarface et Les Incorruptibles sont de grands succès, tandis que L’Impasse, dans les années 1990, est un relatif échec commercial mais un succès critique. Par la suite Mission impossible lui permet de reprendre un certain pouvoir dans l’industrie hollywoodienne.

Stylistiquement, si ses premiers films sont basés sur beaucoup d’improvisation, sa première période hollywoodienne est marquée par l’influence d‘Alfred Hitchcock, dont il s’inspire sur certains points de réalisation. Brian De Palma est aussi connu pour son utilisation régulière du plan-séquence, figure dont le choix peut s’expliquer comme une réaction de méfiance face aux documents audiovisuels concernant la guerre du Viêt Nam et l’assassinat de John F. Kennedy, expériences qui ont marqué sa génération.

Pour mieux comprendre, le style De Palma, la Cinémathèque Algérienne lui consacre un cycle dans le cadre de son programme virtuel cinéma, à travers la diffusion de trois documentaires dont le plus prolifique demeure celui réalisé par Karim Soumaila sur la carrière de ce réalisateur talentueux qui marqué le cinéma hollywoodien.