ALGER: 04 juillet 2020: Dans le cadre du 58e anniversaire de l’indépendance et de la jeunesse du 5 juillet, la cinémathèque Algérienne, présente les journées du film révolutionnaire du 4 au 05 juillet 2020 à travers une programmation virtuelle de films algériens importants.

C’est donc à travers une programmation virtuelle et en attendant l’ouverture des salles que le Centre Algérien de la Cinématographie a établi un programme à travers le site de la Cinémathèque Algérienne : www.cinematheque.dz et ses réseaux sociaux.

La direction de la programmation de la cinémathèque Algérienne a conçu un programme spécial retraçant des films de l’époque coloniale afin de rendre hommage aux 24 martyrs dont les ossements ont été rappariés ce 3 juillet. Parmi les films qui seront diffusés à travers le site de la Cinémathèque algérienne : le film de Benamar Bakhti « L’épopée du Cheikh Bouamama » sorti en 1983.

Le film dont le scénario avait été écrit par Boualem Bessaih a été produit par la télévision publique (ENTV) mais réalisé avec une logistique cinéma en partenariat avec des équipes italiennes. Le film est sorti dans plusieurs pays dont la Russie en 1985 et dans le monde arabe. Il n’a jamais été diffusé sur une télévision ou sur le sol français.

Le film avait mis en vedette un acteur peu exploité dans le cinéma : Athmane Ariouet qui s’est illustré en jouant avec justesse le charisme et la spiritualité du cheikh Bouamama.

Le succès du film a convaincu le duo vainqueur Benamar Bakhti et Boualem Bessaih de poursuivre dans la mise en image des héros de la lutte contre le colonialisme, des projets sur l’émir Abdelkader et Cheikh Mokrani étaient en préparation, mais on finit par être abandonné suite à la crise économique qui a touché le pays.

Dans les années 2000, la télévision algérienne est revenue vers les films d’épopée de la colonisation et a produit un feuilleton sur le combat de « Lala Fadhma n’Soumer », l’héroïne de la résistance populaire face à l’occupation française en version feuilleton avec les syriens. Mais c’est le film de Belkacem Hadjadj en 2014 qui lui donna son véritable cachet culturel et historique d’héroïne de la résistance berbère contre le colon français.

Ainsi la cinémathèque Algérienne vous invite à revoir ses deux films historiques afin de connaitre la véritable histoire de la lutte contre la Colonisation française qui a débuté en 1830.

L’épopée du cheikh Bouamama film de Benamar Bakhti (1982)

Lala Fatma Nsoumer de Belkacem Hadjadj (2014)